Une garde à vue et... dans l'avion

Publié le par Charlotte Bousquet

J'ai un article en attente sur la destructivité humaine et la notion de microcosme depuis une semaine. Mais quand je tombe sur des article comme celui de Fini de rire, reçu ce matin, je me dis que ça peut attendre.

Cette lycéenne du Loiret était couverte de bleus quand elle s'est présentée à la gendarmerie pour porter plainte contre son tortionnaire, mais elle n'avait pas de titre de séjour. Elle a aussitôt été expulsée vers le pays qu'elle avait fui à 14 ans pour échapper à un mariage forcé!

Pour Najlae, c'est double ration: battue et expulsée. Par une procédure express permettant de zapper le recours à la justice prévu par la loi. 

 

Mariage forcé : oui, ça existe... Et oui, de vieux types peuvent tout à fait aller chercher une femme au bled. Il y a quelques années, je me souviens d'avoir entendu de loin en loin parler d'un cinquantenaire fortuné en quête d'une nouvelle épouse... et d'avoir vu quelques mois plus tard, la nouvelle épousée. Dix-sept ans à peine. (Et quand on creuse : elle est vierge, c'est important...). Mariée à quatorze ans, ce n'est pas uen fiction, comme ce n'est pas une fiction, les filles qui se "donnent" comme petite bonne par des parents débordés, comme ce n'est pas non plus une fiction les filles-mères, abandonnées parce que déshonorées, etc. 

Najlae, au cours des cinq années passées en France, avait sans doute oublié qu'il faut toujours se méfier des gendarmes... Ben oui, au Maroc, ce ne sont pas les personnes les plus fiables du monde... l'uniforme leur donne l'impunité. Mais en france, ce n'est pas censé être comme ça, n'est-ce pas ? Être battu, agressé, et aller voir les autorités pour chercher de l'aide, c'est censé être une démarche logique... Non ?

 

Fini de rire relate l'article RESF (lien ci-contre) :

Message du RESF du Loiret, le 20 février à 10h33 :  "Nous venons d'apprendre l'expulsion express par la préfecture du Loiret d'une jeune lycéenne dont nous ne connaissions pas la situation. Tout c'est fait en même pas 24h. Nous mettons en place la réaction, en liaison avec Resf Maroc. Najlae, 19 ans, élève en lycée professionnel à Olivet (Loiret) a été expulsée ce matin vers le Maroc. Il y a cinq ans son père veut la marier. Sa mère lui dit de partir chez son frère en France. Mais celui-ci la maltraite régulièrement. Mardi dernier les violences atteignent un degré extrême et Najlae se réfugie chez la mère d’une amie d’internat. Vendredi 19 février, Najlae se rend à la gendarmerie de Châteaurenard, près de Montargis, pour porter plainte. Elle a un gros hématome à l’œil, le nez enflé, des hématomes importants sur le dos, l’épaule, la cuisse, la main. Les gendarmes la placent en garde à vue à 15h30. En fin de soirée elle est conduite en rétention, les gendarmes ne veulent pas dire où. A 4 heures ce matin, elle appelle ses amis pour leur apprendre qu’elle prendra l’avion pour Casablanca à 7h35. Najlae ne veut pas retrouver sa famille au Maroc car elle sait depuis peu qu’elle est destinée à être mariée à un cousin. Najlae doit revenir en France le plus vite possible et reprendre ses études. La justice doit donner suite à sa plainte. La France doit la protéger !" La jeune fille avait sans doute commis l'erreur de se rendre à la gendarmerie avec son passeport pour attester de son identité. Un passeport est un titre de voyage, et pas une pièce d'identité. Par contre, une fois en possession du passeport, les forces de l'ordre ont juste besoin d'un arrêté préfectoral de reconduite à la frontière (APRF) et de billets d'avion pour l'étranger et son escorte pour l'expulser. Avec un préfet efficace et une bonne agence de voyages, une personne mise en garde à vue à 15h30 dans le Loiret peut être dans l'avion de Casablanca à 7h30 le matin suivant. Le recours au juge des libertés et de la détention (JLD) n'est possible qu'après 2 jours de rétention (5 jours dans le projet de loi du ministère de l'immigration).

Nouveau message du RESF du Loiret, le 21 février à 01h13 :  "L'oncle d'une amie de Najlae (la famille qui l'a accueillie) a pris l'avion pour le Maroc de manière à arriver avant elle. Pour l'instant elle est encore retenue par les autorités. Voir le reportage de France 3 Région Centre."


Quand je vois les changements opérés en France depuis trois ans - et l'accélération de certains procédés honteux de ces derniers mois, je flippe. Quand je lis des articles comme celui reçu ce matin ou généralement ceux de RESF, de la Cimade ou des Amoureux au banc public, j'ai honte. Et quand se dessine l'énorme ventre de notre nouvelle Marianne , je panique complètement. J'imagine un monde tout blanc, où la mère de famille sourit à son époux et son petit garçon, où la fille aînée épousera un ami de la famille, voire un cousin... et si elle a le malheur d'être agressée, ce sera de sa faute, "c'est une traînée"... Où les personnes jugées "dangereuses" seraient internées, stérilisées... explusées, elles aussi... Un monde où tout serait blanc - même les uniformes des gendarmes.
Kirche Küche Kinder. Pardon! travail (jusqu'à épuisement), famille (nombreuse et blanche), patrie (blanche et policée).
Décidément, j'aime de moins en moins la France. Et franchement, je la quitterai bien!Mais ça leur ferait trop plaisir. Non ?

Pour finir - une doll... Parce que.
nolost.png

Publié dans charlottebousquet

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

charlotte 23/02/2010 11:10


Et j'ai lu ce matin qu'il fallait "signaler les Roumains". Sur ce lien.


fabien 23/02/2010 11:04


On écrirait ça dans une histoire, l'auteur serait accusé d'exagérer. On ne peut qu'être rempli de gratitude à l'égard de notre gouvernement : la réalité dépasse la fiction.


Alexis, de Casa 22/02/2010 17:53


Gaffe ! Voilà les stormtroopers envoyés par l'Empire du côté ObscuüUÜüur !!


charlotte 22/02/2010 11:33


Grâce à Lucie : http://les-humeurs-de-svetambre.over-blog.com/ext/http://circe45.over-blog.com/