"Nous ne débattrons pas"

Publié le

C'est ainsi que commence l'appel de Médiapart, pour s'opposer au débat sur l'identité nationale... Un extrait ci-dessous :

Affaire publique, la nation ne relève pas de l'identité, affaire privée. Accepter que l'Etat entende définir à notre place ce qui nous appartient, dans la variété de nos itinéraires, de nos expériences et de nos appartenances, c'est ouvrir la porte à l'arbitraire, à l'autoritarisme et à la soumission. La République n'a pas d'identité assignée, figée et fermée, mais des principes politiques, vivants et ouverts. C'est parce que nous entendons les défendre que nous refusons un débat qui les discrédite. Nous ne tomberons pas dans ce piège tant nous avons mieux à faire : promouvoir une France de la liberté des opinions, de l'égalité des droits et de la fraternité des peuples.


L'intégralité de l'article se trouve sur ce lien.
Et la pétition se signe .

A propos de pétition, je rappelle que l'ouverture du sommet de Copenhague a lieu aujourd'hui - les enjeux sont énromes et d'une importance capitale pour l'avenir de la planète. Pour signer l'appel "ultimatum cliamtique" c'est ici. Pour comprendre les enjeux de ce sommet mondial sur le climat vous pouvez aller faire un tour sur le site de Greenpeace, écouter l'interview de Karine Gavand :


itw Karine Gavand / France 2

Vous pouvez aussi lire l'article de Jade Lindgaard sur Médiapart ; en voici un extrait :

Les objectifs de réduction des gaz à effet de serre
 C'est la querelle du budget carbone (voir notre article de ce week-end). Les pays industrialisés ne réduisent pas leurs émissions de gaz à effet de serre autant qu'ils le devraient. Si l'on cumule leurs objectifs pour 2020 par rapport à 1990 (Etats-Unis, Union européenne, Australie...), cela représente au total une réduction comprise entre 12% et 16%. Même en considérant le haut de cette fourchette, c'est 10% en dessous du chiffre minimum recommandé par le Giec pour éviter une hausse de plus de 2°C des températures. Les scientifiques préconisent en effet une réduction de 25% à 40% en 2020 et de 80% en 2050 pour les pays du Nord.


L'intégralité de l'article est par là.



Publié dans charlottebousquet

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

fablyrr 09/12/2009 20:19


1 minutes d'expression au milieu de question somme toute pas intéressantes. La journaliste est nulle, ça fait contrastte.