Hésitation

Publié le par Charlotte Bousquet

J'ai longuement hésité, aujourd'hui, entre un compte-rendu du café littéraire et du vernissage de l'exposition de samedi, et parler démocratie - droit de vote, plutôt... Pour le compte-rendu de l'exposition, l'enregistrement du café littéraire et pour ceux qui souhaitent acheter les oeuvres de Fabien fernandez et Jijicé, je vous renvoie sur le blog de Muses et merveilles.

yiyi.png

Quand j'étais au Maroc, la dernière fois, j'ai pas mal discuté... politique... avec différentes personnes. Qui n'aiment pas Sarko, mais ce n'était pas tant ça qui alimentait la conversation : plutôt le fait qu'il existe encore en France, malgré tout, une liberté d'expression. Liberté littéraire, mais aussi liberté journalistique - certes, l'objectivité et la neutralité des médias peut être largement interrogée, mais des journaux comme Mediapart (au hasard) sont possibles. Le pluripartisme - je ne sais pas trop si le mot existe, mais bon - l'est également. Et le vote est censé servir à quelque chose (vote du peuple pour plébisciter, sanctionner, etc. ses représentants). Au Maroc, ces libertés n'existent pas - en surface seulement. Quant au vote... La majorité ne vote pas, ou vote pour le parti officiel parce qu'elle n'en connaît pas d'autre. Je parle du Maroc parce que je connais un peu, mais il y a plein d'autres pays comme ça. Des dictatures, pires d'ailleurs.
Mais voilà, en France, on s'abstient pas mal...  Je cite un bout de Médiapart :

C'est un vote de rejet. Net, violent parfois (comme le montre le score du Front national), multiforme. Une sanction presque épidermique. Et une sanction qui concerne un homme, un seul: Nicolas Sarkozy. Ce premier tour des élections régionales pourrait permettre dimanche prochain à la gauche de réaliser le “grand chelem” dans les régions. Mais il ne signifie pas pour autant une adhésion retrouvée au parti socialiste et aux forces de gauche. Le record d'abstention (environ 53%) et le retour de l'extrême droite disent l'ampleur du malaise.

Et cette abstension me met en rogne. Surtout quand elle émane de gens expliquant que "tout est pourri", le gouvernement mais aussi les autres dont on ne peut rien attendre parce qu'ils font de la politique et c'est mal (en attendant, un parti politique, par définition...) et que, tout en critiquant le gouvernement, ils font le jeu et dudit gouvernement abhorré, et du FN. L'abstentionniste à l'ouest... A la limite, la campagne était tellement discrète qu'on peut comprendre qu'il ait passé son dimanche à jouer à Houses of the Blooded ou Cold City (ou Project : Pelican, tiens...). Ou à lire, jouer à WOW, aller à la campagne.... Mais l'abstentionniste par pseudo-choix politique... Si les masques Lush n'étaient pas là pour prévenir tout ça, j'en aurai une poussée de boutons. Parce qu'ils font le jeu des extrémistes, parce qu'en réalité, ils cautionnent le gouvernement qu'ils méprisent.
Parce qu'en politique, qui ne dit mot consent.

Publié dans charlottebousquet

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

fablyrr 16/03/2010 15:43


j'aurai bien aimé voir aussi, même si ce que Hilary dit est vrai, ce qu'elle écrit sur les USA, notamment sur la peine de mort.....


charlotte 16/03/2010 12:16


Compléments :
Médiapart


Vus par la diplomatie américaine, les «problèmes» du «pays des droits de l'Homme» sont légion. «Prisons surpeuplées et délabrées, longues périodes de détention avant le procès,
lenteur excessive des procédures d'enquête et de jugement, restrictions relatives au port des vêtements religieux dans les institutions publiques, incidents antisémites, discrimination contre les
musulmans, hostilité sociale contre les immigrants et les Tziganes y compris les gens du voyage, violence sociale contre les femmes, maltraitance des enfants et mariage des enfants.» En
présentant le document, la secrétaire d'Etat Hillary Clinton a considéré que
l'exercice vise, tous pays confondus, «à fournir le rapport le plus complet à disposition sur la condition des droits de l'Homme dans le monde».

 


Pour la France, l'inventaire court sur plusieurs pages et apporte son lot de surprises. Premier coup d'épingle: «Le gouvernement ou ses agents n'ont pas commis d'assassinats politiques;
cependant, deux personnes sont mortes en garde à vue.» Le ministère américain des affaires étrangères souligne ainsi que «le 24 septembre 2009, Hakim Djelassi, 31 ans, est mort
d'une attaque cardiaque alors qu'il était en situation d'arrestation dans un véhicule de police. Le 12 novembre, Mohamed Boukrourou, citoyen marocain de 41 ans, est mort alors qu'il avait été
arrêté par la police». Deux dossiers qui n'ont guère fait la Une des journaux et qui n'ont toujours pas connu leur épilogue judiciaire.
et le blog politis


Fablyrr 15/03/2010 16:58


Tu sais que je suis d'accord.  En plus ce qui me fait rire c'est que les médias "généralistes" ne parlent pas trop du vote dit sanction. Par contre on parle du fort taux d'abstention. Excuse
s'il en est pour des gens ayant eu peu de suffrage. ces mêmes gens qui, en 2007 ne soulignaient pas l'abstention français pour élire ce président... Après je ne sais pas si on peu parler de
sanction, pour moi ce n'est pas un vote assez franc pour cela, et par exemple le FN se retrouve avec le même  % d'élécteurs.... Mais il est vrai que les médias ne parlent en général que de 2
voire 3 parti (PS, UMP et Europe Eco.) étrange....


fanny 15/03/2010 15:23


Peut être qu'ils se déplaceront pour le second tour... En tout cas moi, si je m'étais abstenue (ce qui ne fut pas le cas) en te lisant j'irais tout droit mettre mon bulletin dans l'urne dimanche
...


Lucie Chenu 15/03/2010 10:58


Bien d'accord avec toi.

Curieusement, j'ai eu beaucoup de mal à parler des élections. Grosse lassitude...