Back to the Books

Publié le

Ce samedi, discussion avec l'adorable David Bry, auteur des Chroniques d'Ervalon, et de Véronique, la non moins adorable libraire de Cultura (Clayes sous bois). Au sujet des romans, bien sur - de la difficulté qu'il y a ou non de parler de ce qu'on écrit aux autres (je suis assez inepte en la matière, ayant tendance à penser qu'un quatrième de couverture peut suffire, mais bon...). Mais aussi, de l'attachement ou non que l'on a pour ses personnages. La question s'est posée pour Théo(Théodora), principal personnage d'Arachnae. Certains ont pu penser que je ne l'aimais pas, ce n'est pas le cas du tout. C'est simplement que c'est une tête à claque, courageuse, certes, surdouée, c'est sûr, libertine, portée sur l'alcool OK., mais surtout incapable de se bouger les fesses quand par le plus grand des hasard il s'agit d'avoir une relation saine avec une amante....
Donc... Oui, j'aime mes personnages : j'ai besoin, pour écrire, d'avoir un minimum d'empathie avec eux, de comprendre pourquoi ils agissent de telle ou telle manière, ce qui les motive, ce qui les effraie. Et même ceux qui, a priori, sont antipathiques, j'essaie de faire appel à des "résonances" - flûte, je en suis pas parfaite - qui peuvent donner matière à créer du désagréable. Ce qui vaut pour tous - Bruna de La Marque de la bête, Flora de Noire lagune aussi.
Pour en revenir à miss Théo... Respecter la cohérence de ce personnage a demandé des efforts, des "mises à la place de l'autre", y compris quand l'autre est l'autre autre, etc. Actuellement, je travaille sur Cytheriae, où la plupart des personnages sont aux antipodes de ceux d'Arachnae. Ainsi, Nola ne fuit pas, mais cherche au contraire à exister, est dans l'incapacité de dire ce qu'elle ressent et donc, demande un énorme travail de "ressenti" de ma part.

jaune.png

Sur ce... J'y retourne.


Publié dans charlottebousquet

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

lambda 27/12/2009 19:51


un peu laconique, certes, mais je pense que le mouvement pourrait vous intéresser:
http://www.zeitgeistmovie.com/


charlotte 25/12/2009 15:58


Bonnes fêtes à toi aussi Yaël et à ceux que tu aimes (4 pattes et 2 pattes)


Yael 24/12/2009 20:10


Ah les personnages... C'est marrant comme pour nous ils sont des êtres quasi réels, de chair de sang, à la fois si différents et semblables, puisqu'on les nourrit. De nous, de ce qu'on vit, de ce
qu'on observe, de ce qu'on ressent, de ce qu'on voit. C'est très étrange quand on y pense. Au fond on doit tous être un peu fous  Bonnes fêtes à toi Charlotte, plein de beaux instants et de belles choses, et à Fabien et tous ceux que vous aimez aussi !


Fablyrr 21/12/2009 19:49


et moi j'aime justement tes personnages pour le vécu et la profondeur qu'ils ont.  Même "les méchants" ont de l'épaisseur et ça fait plaisir.